Les sables mouvants

Dans la Baie du Mont Saint-Michel, on ne peut s’empêcher de parler des sables mouvants.   

Les guides qui assurent la traversée des touristes sur les grèves, vers le Mont-Saint-Michel font souvent une démonstration des sables mouvants. Comment ils apparaissent, comment s’en sortir ? C’est une attraction pour jeunes et moins jeunes.

Démonstration des sables mouvants

Les lises sont des bancs de sables mouvants, formés par des dépôts d’eau ou des courants souterrains. Le mot enlisement et le verbe s’enliser, du point de vue étymologique provient du mot lise.

Formation des lises

A sec et par temps clair, il est assez aisé de distinguer les lises, car les parties solides de lagrève sont sillonnées de grandes rides régulières, dans le sens du reflux à marée descendante.

Des panneaux informent les touristes, des dangers.

Pour échapper à l’enlisement

Un sculpteur italien M.Paul Capellani réalise en 1909, une sculpture d’un « enlisé« , une oeuvre originale que nous pensons devoir présenter.

Il s’est rendu au Mont-Saint-Michel et s’est lui-même partiellement enlisé avant de réaliser sa sculpture,  afin de se rendre compte de l’angoisse que pouvait ressentir un touriste piégé.

L’oeuvre terminée.

Elle est présentée au Salon des Artistes Français de Paris en 1909. Elle fait partie désormais des choses curieuses du Mont-Saint-Michel. Elle est exposée au Musée Historique du Mont-Saint-Michel.