Le Mont-Saint-Michel et le Japon

Un traité signé entre la France et le Japon en 1858. A cette date le Japon sort de deux siècles d’isolation. L’empereur Mutsuhito met un point d’arrêt au régime féodal, c’est l’ère « Meiji », d’un gouvernement éclairé. Le début d’une nouvelle ère économique et commerciale, une ouverture sur le monde. En 2008, les deux pays ont fêté  les 150 ans de ce partenariat.

Le Japon possède comme la France, une île religieuse très fréquentée. Cette affiche présente les deux îles sacrées, soumises chacune aux marées : le Mont-Saint-Michel et l’île de Miyajima située au Sud-Ouest du Japon.

                           Situation de l’Ïle Miyajima

L’entrée du sanctuaire est marquée par un torii flottant, une sorte de portique sacré, il est soumis comme au Mont-Saint-Michel, aux marées, comme le montrent ces deux photos.

                       Torii à marée descendante
     Torii à marée basse, les fidèles peuvent passer dessous

Le torii a des dimensions imposantes. Une hauteur de 16,6 m, un poids de 60 tonnes, une hauteur des piliers principaux de 13,4 m, enfin la poutre transversale fait 24,2 m.     

 Vue du sanctuaire et du torii.                                                                                    

                           L’île de Miyajima et le torii

Comme le Mont-Saint-Michel, l’île japonaise est inscrite au Patrimoine mondial de l’UNESCO.  Ces deux sites accueillent des millions de visiteurs chaque année, et depuis 10 ans les deux îles sont jumelées. Les touristes japonais arrivant à Paris visitent la capitale. Et ils font facilement l’excursion au Mont-Saint-Michel. C’est pour cela qu’ils représentent plus de 40% de l’ensemble des touristes étrangers qui se rendent au Mont, chaque année.

C’est pourquoi en 2019, le Mont-Saint-Michel fête 10 ans de jumelage avec l’ile sacrée de Miyajima. De juillet et octobre 2019, le Mont-Saint-Michel s’est mis à l’heure du Japon. Une délégation de japonais a été reçue officiellement à la Mairie du Mont, pour célébrer cette amitié. Et un torii a été installé symboliquement sur la tangue, face aux remparts du Mont-Saint-Michel, il peut être entouré par la mer… comme au Japon ! Ce qui a certainement surpris plus d’un touriste descendant des Passeurs !

Torri anniversaire de 10 ans de jumelage
Un torii installé symboliquement sur la tangue de juillet à                                      octobre 2019     

Dans le Mont, des photos rappellent ce jumelage entre les deux petites cités sacrées. C’est vraiment perceptible avec la rue principale qui a un caractère identique.

       Le Mont-Saint-Michel et l’Île de Miyajima

Photos de la rue principale , au Mont-Saint-Michel et sur l’ïle Miyajima.