Le Mont, Monument Historique

 

 

Abbaye du Mont-Saint-Michel 50170 Le Mont-Saint-Michel – Tel. 02 33 89 80 00. Monument placé sous la responsabilité du Centre des Monuments Nationaux. (CMM). Site très difficile d’accès aux personnes à mobilité réduite (PMR).

1.479.293 visiteurs accueillis en 2019

Escalier d'accès pour la visite de l'abbaye
Les touristes se dirigent vers l’entrée de l’abbaye.
Nouvelle billetterie
La nouvelle billetterie
  • Ouverture :
  • 9h30 – 18h de janvier au 30 avril.
  • de 9h -19h du 2 mai au 31 août
  • de 9h30 -18h du 1er septembre au 25 décembre.
  • Fermeture : 1er janvier et 25 décembre. Dernière entrée 1h avant la fermeture.
  • Tarif : Plein tarif 11€.
  • Tarif réduit 18 – 25 ans, non ressortissant de l’Union Européenne 8€.
  • Tarif groupe à partir de 20 personnes 9€.
  • Groupe scolaire 30€.
  • Visite avec audio-guide 3€.
  • Gratuité moins de 18 ans et pour les 18 – 25 ans ressortissants de l’Union Européenne. La personne handicapée et son accompagnateur. Les demandeurs d’emploi.
  • Tarif spécial: avec le titre de transport SNCF intercités à destination du Mont-Saint-Michel 8€ au lieu de 10€.
La billetterie
La billetterie
Avant le classement du site, une suite d’évènements ont lieu au Mont-Saint-Michel durant environ 80 ans.
  • Le Mont devient une prison. Suite à la Révolution, les derniers moines quittent le Mont-Saint-Michel en 1791. Les bâtiments de l’abbaye sont à l’abandon ainsi que le bourg qui perd sa raison d’être. En 1793 les révolutionnaires envoient 300 prêtres réfractaires qui ont refusé de prêter le nouveau serment de la Constitution Civile du Clergé. Des Vendéens en fuite vers Granville, viendront ensuite grossir leur nombre.  
    Le Mont-Saint-Michel devient une prison.
    Le Mont-Saint-Michel devient une prison
Avec Napoléon, le Mont devient en 1811 un des plus atroces pénitenciers du XIXe siècle. C’est une Maison Centrale d’arrêt, les détenus sont entre 600 et 800, avec 40 gardiens et un détachement militaire d’une centaine d’hommes pour la sécurité extérieur. L’homme politique Barbès y a séjourné.
Un cachot du Mont-Saint-Michel
Une porte de cachot

En 1828, une « roue d’écureuil » est aménagée dans la prison afin de monter la nourriture aux prisonniers. Un ou deux prisonniers courent dans la roue, elle entraine un traineau équipé d’un système de roulement qui glisse sur la muraille abrupte de l’abbaye. La visite de l’abbaye permet de voir encore aujourd’hui ces installations.

  • En 1865 l’évêque du diocèse de la Manche est le nouveau locataire de l’abbaye .L'évêque de la Manche nouveau locataire du Mont-Saint-Michel

Monseigneur Bravard négocie avec Napoléon III pour obtenir la location de l’abbaye, avec un bail de sept ans renouvelable. Avec une communauté venue de Bourgogne, les Pères de Saint-Edme, il espère rétablir une certaine vie religieuse et aussi que les Pères pourront entretenir ce qui est possible des bâtiments de l’ancien monastère bénédictin. Mais par la suite, Monseigneur Bravard écrit aux pouvoirs publics, expliquant qu’il ne parvient pas à restaurer l’abbaye par manque de moyens financiers et techniques. L’Etat prend conscience en 1872 de l’originalité du site du Mont-Saint-Michel avec ses constructions très anciennes, il envoie M. Corroyer un architecte des Monuments historiques pour faire des relevés,

  • L’abbaye devient Monument Historique en 1874. Cette année là, le Président de la République Mac Mahon, transfère par décret, l’église abbatiale de l’administration des Domaines, à l’administration des Beaux Arts, elle devient ainsi Monument Historique. Plus de cinquante ans de travaux sont nécessaires, pour rendre à l’Abbaye du Mont-Saint-Michel toute la beauté qui lui est due. C’est un énorme travail de réhabilitation, réalisé par M. Corroyer. élève de Violet-le-Duc. Vous pouvez le constater avec les photos d’archives qui suivent.
Un gros travail de restauration commence.

La façade Ouest de l'église abbatiale
La façade Ouest de l’église abbatiale, construite en 1780 après l’incendie des trois premières travées.
Salle des hôtes avant travaux
La salle des hôtes avant restauration
L'Aumonerie
L’Aumônerie, future salle de la billetterie

Statue archange Saint-Michel Mont-Saint-Michel Statue de l’archange saint-Michel

La Flèche du Mont-Saint-MichelLe clocher et la nouvelle flèche du Mont-Saint-Michel                     

– L’abbaye en photos

Grand Degré intérieurLe Grand Degré intérieur réalisé du 13 au 16e siècle. est l’escalier d’honneur de 90 marches, permettant l’accès à l’église abbatiale.

L'église abbatiale
L’église abbatiale
Façade Ouest église abbatiale
La façade Ouest de l’église abbatiale, de style classique.

Le cloître restauré
Le cloître qui vient d’être restauré en 2017.
Le cloître restauré
Le réfectoire des moines
Le réfectoire des moines construit vers 1200
La salle des Chevaliers
La salle des chevaliers construite vers 1220. Appelée aussi Scriptorium, la salle de travail des manuscrits.
La salle des Hôtes
La salle des Hôtes, grande salle d’apparat du monastère.
Crypte des Gros Piliers
La crypte des Gros Piliers édifiée vers 1446-1450, soubassement du choeur flamboyant.
Le promenoir des moines

– Parcours nocturne dans l’abbaye.

Eglise abbatiale illuminée
L’illumination de l’église abbatiale
Eclairage des contreforts
L’éclairage des contreforts
 Vues extérieures du Mont-Saint-Michel
 
Sur le pont-passerelle
Tour de la liberté
 
 
Chapelle Saint-Aubert
Tour Boucle
Tour Nord
Lîlot de Tombelaine
Vue le soir, de la Porte de l’Avancée, porte d’entrée au Mont
La Tour Gabriel, le bâtiment des Fanils, maintenant  la Gendarmerie
Cour de l’Avancée, un jour de grande marée
Tour du Roi et Tour de l’Arcade et les remparts, jour de grande marée
 
Coupe de lL Merveille
Dessin en coupe, de la construction de La Merveille.

Comme on peut le constater la réalisation des bâtiments abbatiaux est un véritable tour de force technique. Ce dessin montre l’emplacement des différentes salles soutenues par des contreforts. La flèche culmine à 157 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Le classement des sites culturels les plus visités de France en 2018. Pour situer le Mont-Saint-Michel, dans ce classement des sites culturels les plus visités, il faut expliquer l’organisation des monuments en France. A partir des données du Mémento du Tourisme, du Ministère de la Culture, et de l’Observatoire du Tourisme Parisien, de la Mairie de Paris, nous avons réalisé un tableau du classement.

Des remarques s’imposent :

– Il y a les sites qui dépendent de la ville de Paris: Notre Dame, La Basilique du Sacré Coeur, qui sont à entrée libre et la Tour Eiffel à entrée payante.
– Depuis les années 1990, plusieurs sites sont indépendants dans leur gestion. Ils sont  des Etablissements publics relevant du Ministère de la Culture, citons le Musée du Louvre, le Château et le domaine de Versailles, le Centre Pompidou et le Musée d’Orsay.
Enfin un troisième niveau, celui du Centre des Monuments Nationaux, sous la tutelle également du Ministère de la Culture, il supervise 97 monuments en France. C’est le Centre des Monuments nationaux qui gère le site du Mont-Saint-Michel, le plus visité de province. 
L’année 2018 a été marquée par la crise sociale des « gilets jaunes » déclenchée le 18 novembre. Malgré tout c’est une très bonne année pour le nombre d’entrées dans les différents sites. Ce qui ne sera peut-être pas le cas pour l’année 2019, toujours impactée par la crise sociale des gilets jaunes, la réforme des retraites avec les grèves des transports et bien sûr l’incendie de Notre Dame de Paris le 15 avril 2019.
– Sur le tableau, la ligne mentionnant le Mont-Saint-Michel possède une astérisque, pour signaler que pour le Mont, il s’agit des chiffres obtenus de l’année 2019.
Il faut distinguer aussi le site du Mont-Saint-Michel, le patrimoine de province le plus fréquenté en France avec 2,3 millions de touristes. Mais tous ne montent pas à l’abbaye, seules 1,479.293 million entrées, sont comptabilisées pour la visite du monument. Les derniers chiffres établis sont en hausse de 6%, pour la seule visite de l’abbaye en 2019.
 
La nouvelle librairie abbaye du Mont-Saint-Michel
La librairie et la vente de souvenirs. Elle est installée dans l’ancien cellier des moines qui date de 1215.

 

Coup d’oeil sur la provenance des visiteurs:

les visiteurs français Ce sont les visiteurs d’ile de France et du grand Ouest qui font l’affluence des visiteurs.

Visiteurs françaisTableau des visiteurs français en 2014

  • Les visiteurs étrangers
Visiteurs étrangers
Tableau des visiteurs étrangers en 2014
Concernant les Italiens, il faut se souvenir que les premières reliques de Saint-Michel ont été rapportées selon la tradition, du Monte Gargano, dans les Pouilles en 709. Ce qui établit encore aujourd’hui un lien particulier entre l’Italie et le Mont-Saint-Michel, ils représentent 10% des visiteurs.
 
Le Mont-Saint-Michel la nuit
 

                 Illuminations du Mont-Saint-Michel

Le Loto du patrimoine. Le Mont-Saint-Michel est bien sûr présent dans la « Mission Patrimoine » lancée par Stéphane Bern, l’animateur des émissions d’Histoire et du Patrimoine à la télévision.

 

Ce premier loto spécial, lancé avec La Française des Jeux (FDJ) en septembre 2018, a été un grand succès, 2,5 millions de tickets vendus. Il a rapporté à la Mission Patrimoine 40 M€, de quoi commencer à sauver certains de nos monuments en péril. Le prochain tirage aura maintenant lieu le jour de la fête nationale, le 14 juillet 2019 et ainsi chaque année.